Tintin au Congo interdit de bibliothèque aux Etats-Unis

Publié le par Julien P.

La couverture de Tintin au Congo aux éditions Casterman

Tintin au Congo est le second album de la célèbre série de bande dessinée d'HERGE publié en 1930. L'histoire prend place quand le jeune journaliste du Petit Vingtième part pour un reportage au Congo - alors colonie belge. Il y vit d'extraordinaires aventures, vendues à des millions d'exemplaires depuis 79 ans. Mais pendant tout ce temps l'album n'a pas cessé d'être controversé.
En effet dans cette histoire on nous présente un Tintin nourri de préjugés sur les Africains, qui n'hésite pas à enseigner l'histoire de la Belgique - leur "patrie" - à de jeunes Congolais. Ou encore des indigènes s'exprimer dans un patois enfantin et réducteur.
Or ces images aujourd'hui peuvent choquer de nombreuses personnes. Ainsi en 2007 la polémique éclate quand la Commission britannique pour l'égalité des races juge la bande dessinée raciste et demande son retrait des librairies. Ces dernières ont réagies différemment, mais par exemple la librairie Borders a déplacé le titre dans le rayon adulte, quant à celle d'Egmont elle a placé une mise en garde sur le caractère "éventuellement offensant" de l'album.
La polémique rebondit aujourd'hui aux États-Unis comme nous l'explique cet article du New York Times :link
On y apprend que la bibliothèque de Brooklyn a décidé que Tintin au Congo ne serait plus consultable que sur demande, à cause d'un contenu jugé : "racialement offensant pour les personnes noires".

Tintin, un impitoyable colonialiste?

Toutefois cette polémique semble être le fruit d'une méconnaissance du sujet. En effet il ne faudrait pas oublier que Tintin au Congo a été réalisé en pleine période coloniale par un jeune HERGE (23 ans) alors emprunt de préjugés de par le milieu où il vit. Préjugés d'ailleurs partagés par la majorité de ses contemporains, et aussi véhiculés par le gouvernement qui cherche à développer ses colonies. Un album imparfait de jeunesse donc, qui ne doit pas nous faire oublier les oeuvres plus tardives du maître défendant la tolérance et l'anti-colonialisme à l'image de Tintin au Tibet. D'ailleurs HERGE semble avoir cherché à se repentir de ses premières expérimentations en corrigeant et modifiant au cours de sa vie des passages de Tintin au Congo. Corrections tellement importantes dans les nouvelles éditions de l'album que toute polémique devrait être inexistante. Car il ne faut pas oublier en définitif que les aventures de Tintin s'inscrivent dans une époque et qu'elles doivent par conséquent être restituées par le prisme de cette dernière.
Quoi qu'il en soit l'accès à cette oeuvre majeure de l'histoire de la bande dessinée se voit compliqué. Et la polémique n'est pas prête de s'éteindre avec l'approche de la sortie du film basé sur les aventures de Tintin de Steven SPIELBERG et Peter JACKSON.

Espérons que les ligues de défense des animaux ne tombent pas sur les cases où Tintin explose un gentil rhinocéros à l'aide de dynamite pour s'en faire un déguisement...

Commenter cet article

scarletneedle 25/08/2009 18:06

Je vais avoir envie de le relire...
Joli article!